«Je ne suis pas un monstre» : Une campagne qui fait du bruit!

Télécharger la photo de l'article

Brisons les tabous entourant la santé mentale des enfants!

On parle trop peu de santé mentale et encore moins de la santé mentale des enfants. Encore aujourd’hui, le sujet est considéré comme un tabou au Québec. Les préjugés sont tenaces et les familles, en plus de lutter pour l’avenir de leurs enfants, doivent affronter le jugement de la société. Il est temps que cela cesse. La campagne « Je ne suis pas un monstre »  de la Fondation les petits trésors de l’Hôpital Rivière-des-Prairies, avec son porte-parole Guy Lafleur, s’attaque directement à ces préjugés. Pour une deuxième édition, cette campagne se déroule présentement.

« Je ne suis pas un monstre » dénonce les idées préconçues envers les enfants qui souffrent d’un problème de santé mentale. Le porte-parole de la Fondation, Guy Lafleur déclarait lors du tournage de la publicité : « Ces jeunes atteints de maladies mentales ont besoin d’aide, ce ne sont pas des monstres du tout. Ces enfants sont souvent affectés par le rejet, ce n’est pas quand ils auront 18 ou20 ans qu’il est temps de les aider, c’est en bas âge qu’il faut le faire ».

La Fondation considère qu’il est d’une importance capitale d’agir le plus tôt possible, quand la maladie émerge, avant qu’elle ne s’aggrave et qu’elle pousse les familles à s’isoler plutôt qu’aller chercher de l’aide. En démystifiant les nombreuses problématiques de santé mentale chez les enfants, en ouvrant le dialogue sur la place publique, l’organisme souhaite contribuer à éliminer les tabous. En rompant le silence, la Fondation les petits trésors espère que les familles sortiront de leur isolement et recommenceront à vivre pleinement et à jouer de nouveau un rôle plus actif dans la société.

Donner de l’espoir aux familles et à leurs enfants
Vivre avec un enfant qui a reçu un ou plusieurs diagnostics en santé mentale est particulièrement difficile. Certains troubles se soignent et finissent par s’atténuer, d’autres demeurent, mais peuvent se stabiliser en recevant les soins appropriés. Cette campagne grand public permettra à des enfants, mais aussi à des frères et des soeurs, des parents, des grands-parents, des professeurs et des amis de sortir la tête de l’eau, de ne plus avoir honte et surtout, de se dire qu’ils ne sont pas seuls et qu’il existe des solutions quand on sait où les chercher.

La Fondation les petits trésors de l’Hôpital Rivière-des-Prairies remercie ces principaux partenaires : Québecor et Brunet e,  pour cette campagne de sensibilisation.